Pensées en escalier

by Laconic

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €8 EUR

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Pensées en escalier via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days

      €10 EUR

     

1.
Radio (free) 05:04
Tu t'extirpes des draps La mine réjouie du moins je crois Deviner cette fois-ci Nous en resterons là Plus tard dans la cuisine Je pose sur la table Un poste de radio à mes côtés Tu es assise Et tu te contentes de fixer A la frontière d'une pensée Une miette de pain écorchée Sur la nappe opaline Tu renverses un peu de café Comme les volets de sapin plaqués par l'orage du matin Tes phalanges claquent Je te passe l'éponge Tu essuies ton tremblement de tasse On ne dit plus rien Les miettes s'entassent Les jours passent les mois Les mois passent les années Les années passent et qui sait Ce qu'il y aura après Sans prévenir la radio grésille S'éteint et nous ramène Au présent tu me regardes Je retiens mon souffle Alors l'air se charge De patience et d'allumettes Il ne faut pas rompre Le calme Les jours passent les mois Les mois passent les années Les années passent et qui sait Ce qu'il y aura après Les jours passent les mois Les mois passent les années Les années passent et qui sait Ce qu'il y aura après
2.
Ma vie est en jeu (free) 03:35
Tableau 1 vision 2 je découvre les lieux Il se dégage une sorte de sérénité Ici tout semble venir du néant Le jour se lève en appuyant sur un bouton Alors j'avance dans un espace délicieux Et bientôt une scène se forme à mes yeux Et laisse apparaître des choses incroyables Malgré tout, je reste sur mes gardes Ma vie est en jeu … Moi qui ne crois en rien j'ai vu cette prière Jaillir du sol l'écorce est fendue Des bestioles déguisées en lettres alphabétiques S'organisent en phrases et m'attaquent de toute part Victime de mes propres mots je riposte A coup de suffixes et de fausses rimes Le bruit des incantations a cessé Tout est si calme je suis inquiet Ma vie est en jeu … L'apparition suivante me plonge dans la splendeur de l'infâme J'ai devant moi un monstre un mammifère Sorti du placenta pourri de la terre A moitié lion et araignée il possède Une trentaine de pattes recouvertes de crinière La bête qui n'a pas de tête par chance ne semble pas me voir Prudemment je m'approche je devine un murmure " Viens " me dit-elle "je suis avec toi " Je presse la gâchette je tire dans le tas Puis je lâche les manettes et je suis du regard Le point flash qui part au milieu de l'écran Vers une autre planète dans le tableau suivant Et tout recommence …
3.
4.
Au fil du temps (free) 03:11
Je regarde les gouttelettes qui viennent tapoter les vitres Comme les doigts de grand père sur l'accoudoir du fauteuil en cuir au milieu du salon Et je me revois Quand j'avais 15 ans La joue collée à la fenêtre de ma chambre dans mon petit patelin Des heures entières à cotempler la pluie Qui me fascinait Derrière les ronds de buée autour de mon nez je voyais Les poteaux électriques, les lignes de téléphone qui dansaient Sous l'impulsion des filets d'eau dévalant sur les carreaux et je me demandais Depuis combien de temps ils étaient là à gâcher le paysage Combien de mots étaient déjà passés dans ces cables, des mots, juste des mots, qui se raccrochent à un fil Des mots, ou des oiseaux Je peux faire ceci ou celà Pour apaiser aujourd'hui mes doutes, mes problèmes Mais demain la migraine sera là Et jettera Une ombre entre l'aube et moi Alors il ne reste que la pluie Pour noyer tout ça Et calmer la nostalgie de ma viande en sursit Je m'imagine gardien du phare Et les trombes qui se font vagues Se déchainent sur la terre Je suis comme ces gens sur les ponts qui surplombent l'autoroute je regarde les voitures défiler Sans pouvoir les arrêter Et je me demande quand même si ... Et je me demande quand même si je ne vais pas être emporté ...
5.
Ma fée (free) 03:19
Entourée de multiples étincelles La fée multicolore pleine d'allégresse M'offre ses tours de magie et ses ficelles Pour reconstruire le coeur de ma jeunesse Ma fée M'a fait trembler D'un souffle si léger Que je pourrais l'avoir rêvé Elle ne ressemble à rien d'autre au monde Ou alors peut-être à une termite Du bout de ses antennes elle me sonde Et me couvre de millier de messages chimiques Ma fée M'a enveloppé De clins d'oeils si insensés Que je pourrais l'avoir rêvé Dans sa parrure de jadis je l'imagine nue Avec quelque chose de particulier que je n'arrive pas à deviner Quelque chose qui échappe encore à ma vue Un mystère dont je la sens enrobée Ma fée M'a imprégné D'instincts si poussés Que je pourrais l'avoir rêvé Alors pour satisfaire ma curiosité Elle s'approche de moi glissante comme une pensée Dépose sa baguette magique sur mon épaule Et me transforme.
6.
Une fille chez elle Elle se douche, elle s'habille, elle se maquille Elle demande un coup de main pour fermer sa robe à un type qui est là C'aurait pu être moi Elle sort avec le type Ils sont dans un bar très spécial Plus tard elle va aux chiottes Il attend Elle se fait assassiner Il allume sa troisième cigarette Un homme jette des préservatifs sur une tombe en hurlant Un ambulancier le neutralise Les cloches se cognent, les sirènes retentissent et puis s'en vont Les endeuillés, les curieux reprennent la queue, rentrent chez eux Déjà dans les salons se répand la nouvelle On lui injecte un calmant Il s'endort l'humeur acqueuse et gonflée de sang Un taxi roule, le feu est rouge, le conducteur est fatigué, ses yeux sont embrouillés et l'enfant traverse sur les clous L'impact est sourd, le pare-brise vole en miette Un agent avale son sifflet, il voit tout mais il n'y a plus rien à faire 2 heures se passent, la circulation est normale, le taxi est loin Un couple se retrouve sur le quai, ils montent ensemble dans un compartiment et cherchent des places pour s'assoir Il est 8 h 02, vers la banlieue, ils parlent de leur journée, il ya un paquet sous leur siège, ils sont presque arrivés, la déflagration mélange leurs os et leurs chairs La radio interrompt ses programmes, il est 8 h 07 Karine et Vincent attendent leurs parents.
7.
Elle fait au mieux (free) 04:09
Elle rêvait d'être actrice Pour embrasser des garçons Elle embrasse maintenant la vie Là où ça fait mal Elle change les pansements sales Dans un hôpital Elle joue là son meilleur rôle Elle voulait un mariage original Pour mener le bal Elle a eu un mariage Dans une petite salle Elle voulait vivre voyager et puis tout partager Il est parti avec sa meilleure amie Elle parlait souvent de politique Elle ne va même plus voter Elle regarde ces hommes trop gros coincés dans leurs costumes gris Et dans leurs programmes il y a belle lurette qu'on ne parle plus d'elle Sur sa télé dernier cri son dernier cri s'est éteind Devant les quatre coins de la vérité elle tricote des napperons Ses idées tournent en rond Comme des pelotes de laine Quand il y avait du soleil le week-end Elle faisait ses courses au marché Aujourd'hui elle traine en chemise de nuit Dans son deux pièces surchauffé Elle mange des surgelés Elle oublie de se laver Et sans faire de chi-chi Elle reprise sa vie
8.
Quelques instants (free) 01:48
9.
10.
Anonymes (free) 03:23
On passe si près des gens dans la rue En marchant au pied des immeubles Qu'il suffirait de pas grand chose Un simple mouvement de l'épaule Pour qu'on les heurte et pour qu'on entre Par le trou de la serrure de leur vie Que l'on imprime un aléa Un marque page dans leur journée On ne sait rien d'eux, de ces gens De ces visages tous si différents Qui renferment tant d'histoires Des histoires comme on aime en voir Mais on les sent vraiment peu enclins Il y a sur leurs lèvres comme un frein Au dialogue alors on se retient Et on ne saura jamais rien Dans les quartiers de Paris ou d'Orange On passe finalement bien loin des gens Et sans se poser plus de questions que ça On développe en soi l'anoymat Une tête d'épingle dans la masse Ca prend moins de place.
11.
12.
On s'est mal compris On s'est mal parlé On s'est énervé On s'est presque frappé ça nous démangeait trop On a rien laché Chacun dans son coin On a tout gâché Et puis on s'est calmé On s'est regardé On s'est pardonné On s'est embrassé On s'est retrouvé Sans vraiment se forcer Le coeur gros comme une patate D'en avoir réchappé Alors on a tout oublié Du moins c'est c'qu'on croyait Mais on recommencé On a envoyé valser Les casseroles, les mots qui font mal Pour tester Jusqu'où on pouvait aller Un truc comme ça Jour après jour on a découvert Quelques points de divergences, il va falloir faire avec On a pas l'choix, c'est comme ça On ne va pas foutre en l'air pour si peu tout le reste Et tout le reste, c'est pas rien.

credits

released September 19, 2000

Nathalie Ré = basse
Christian Schreurs = guitares, violons
Nicolas Haas = chant, claviers, sample et programmations

Textes de Nicolas Haas

Composé par Nicolas Haas et Christian Schreurs (saut 07/10/11 par Nicolas Haas)

Masterisé par Alex Gopher à Translab

Design et photos de Lionel Mougin

license

all rights reserved

tags

about

Nicolas Haas France

Nicolas Haas propose un triptyque - 3 EP’s thématiques - dont le troisième volet "SYMBOLE" est en pré-commande depuis le 5 octobre 2020 (avec plein d’avantages !) et sera disponible en mai 2021 en CD Digipack, Vinyle et digital.

Ce projet-triptyque est la rencontre de ses albums précédents. C’est aussi le lien entre musiques électroniques et textes en français.
... more

contact / help

Contact Nicolas Haas

Streaming and
Download help

Report this album or account

Nicolas Haas recommends:

If you like Pensées en escalier, you may also like: